Racing Lambermont : site officiel du club de foot de Lambermont - footeo

L'AFC pensait avoir fait le plus difficile...

22 mars 2018 - 14:45

Une semaine après le succès en déplacement à Verviers, l’AFC recevait une autre formation de bas de tableau, l’UC Lize, avec des ambitions claires : les trois points.

D’entrée, les Loups prenaient l’initiative dans la partie. La première attaque menée par Pirard sur le flanc gauche permettait à l’ailier d’isoler Mawet, dont la reprise puissante trouvait la lucarne des Sérésiens (3e, 1-0). Lize rentrait alors dans la partie et équilibrait les échanges. Guilleaume devait d’ailleurs s’interposer pour empêcher l’égalisation sur un face à face avec l’attaquant. L’AFC dominait en termes d’occasions, via Fischer et Jérôme Bixhain, mais sans vraiment inquiéter le portier adverse. L’arbitre oubliait ensuite de siffler un penalty sur Sam Bixhain, malgré une faute manifeste. Les visiteurs s’offraient la dernière occasion d’une première période peu spectaculaire, mais Guileaume détournait la frappe tendue de l’avant sérésien. Le score ne bougeait plus avant le repos.

La seconde période débutait sur le même schéma pauvre en occasions, mais avec une équipe visiteuse intense dans les duels. L’AFC ne manquait pas sa première possibilité de la seconde période, avec le même tandem victorieux qu’en début de match, Mawet se muant cette fois en passeur pour Pirard (64e, 2-0). Les Loups pensaient alors avoir fait le plus difficile, mais déchantaient rapidement. L’UC Lize revenait dans la partie d’une frappe croisée qui ne laissait aucune chance au gardien de l’AFC (72e, 2-1). L’espoir renaissait alors dans les rangs d’une équipe sérésienne qui prenait totalement le contrôle de la partie, tant en terme de jeu que de présence physique. Pourtant, les visités s’offraient la possibilité de tuer le match, mais la frappe d’Andrysiak était repoussée par la barre, tandis que la tentative de Pirard était contrée juste devant la ligne. A l’inverse, l’attaquant visiteur, parti à la limite du hors-jeu, offrait l’égalisation à ses couleurs (78e, 2-2). Les Loups s’effondraient alors d’une seule pièce, et Lize combinait dans une défense dépassée pour envoyer les Sérésiens vers trois points sortis de nulle part (83e, 2-3). Une perte de balle dans l’axe permettait une frappe lointaine des visiteurs. La trajectoire flottante et le rebond dans la boue offrait aux Sérésiens le but-gag de l’après-midi (87e, 2-4). A peine le temps de remettre la balle au centre que les visiteurs clôturaient le marquoir au terme d’un slalom qui voyait leur attaquant passer en revue la défense des Loups et leur gardien (88e, 2-5).

On peut clairement parler d’effondrement physique et psychologique dans le chef de l’AFC, qui aura été aux commandes de la partie pendant 75 des 90 minutes, mais qui rentre aux vestiaires totalement bredouille. « Le score ne reflète pas la physionomie de la partie » tempère François Guilleaume. « Peut-être aurait-il fallu bétonner en repassant en 4-5-1 lorsque l’équipe a commencé à souffrir, mais un point aurait été logique ». Tout en félicitant son noyau pour l’envie, la bonne humeur et la combativité, le coach-gardien espère voir autant de bonnes choses en déplacement à Melen, le prochain obstacle sur la route des Loups.

 

Commentaires