Amateur Football Club de Soiron : site officiel du club de foot de Pepinster - footeo

Déménagement et recrutement

19 février 2018 - 22:03

L’AFC Soiron a vécu une fin d’année 2017 cauchemardesque, avec quelques solides dérouillées à la clé. La nouvelle année est marquée du sceau du changement, à plusieurs niveaux.

Tout qui aura observé à la loupe les résultats de l’AFC sur la fin 2017 aura constaté l’affolement soudain du goal average en la défaveur des Loups. Au FC Mils, les Bleus se sont présentés à 10 au terrain de Fexhe, et ont dû aligner dans les buts un joueur de champ blessé, Greg Fransolet. On ne reviendra pas sur l'esprit qui a animé cette partie, mais personne parmi les Bleus ne versera une larme si la RIL devait décider de sacrifier le match retour. Lors des déplacements à Mortier et à Stoumont, même schéma, avec cette fois Jérôme Bixhain en guise de sacrifice. « Nous avions recruté un gardien, qui a joué un match, puis qui a totalement disparu de la circulation sans en avertir le club ». Lors de la rencontre contre Liège-Seraing, Simon Spéder, de retour de blessure, s’occasionnait une grosse entorse et devait quitter le jeu en cours de match, laissant Pascal Debande prendre les gants. « Mais notre nouveau ex-gardien n’est pas le seul fantôme de la sélection, car d’autres joueurs ont également rentré une affiliation à l’AFC et n’ont plus jamais donné signe de vie. On s’explique assez mal ce genre de comportement » déplore-t-on dans le comité.

Ils ne le savaient pas, mais les Soironnais ont joué lors de la visite des Verts leur dernière rencontre à la Croix-Maga : «Il devenait difficile, avec la météo hivernale, de faire cohabiter 2 équipes adultes sur un seul terrain. Et comme la P4 de Soiron a des ambitions, on a préféré faire un pas de côté, d’autant qu’une solution de repli s’était présentée ». La solution est venue de la banlieue verviétoise, et du club de Lambermont, qui disposait d’un terrain herbe inutilisé depuis l’installation du synthétique. Un concours de circonstances qui tombe à pic pour les Loups, dont l’appellation devrait à nouveau changer la saison prochaine : «Nous n'avons encore pris aucune décision à ce sujet, mais nos couleurs sont un reste de notre passé Stavelotain, et notre appellation de notre passage sur la commune de Pepinster».

Pour en revenir à l’effectif, de nombreux chantiers sont en route : « Fischer (arrêt) et Balaes (France) devraient nous quitter la saison prochaine, alors que Flausch, Fransolet et Andrysiak devraient eux aussi mettre le football entre parenthèses ». En hiver, les Bleus ont pu compter sur l’arrivée de Jérémy Belleflamme et Cédric Lerho, qui ont rapidement trouvé leurs marques, et montré la plus-value qu’ils peuvent apporter au club. « Mais il nous faudrait encore 4-5 joueurs pour pouvoir être un peu plus à l’aise, et pouvoir laisser souffler ceux qui le demandent. Nous serons cette fois un peu plus attentifs à l’aspect humain lors de notre recrutement, car peu sont les renforts de l’été qui ont donné satisfaction sur ce plan ».

Des sponsors, des équipements, des renforts : les chantiers sont nombreux pour l'AFC, afin d'enfin stabiliser le club.

Commentaires