Racing Lambermont : site officiel du club de foot de Lambermont - footeo

Reprise en douceur pour l'AFC

14 août 2017 - 21:29

Bien malin qui pouvait prédire de quoi allait avoir l'air le noyau de l'AFC Soiron en cette reprise face au Celtic Mortier. Et à moins d'un mois du championnat, les Loups ont montré qu'ils avaient du répondant...

D'entrée, l'AFC prenait les choses en mains, sans pour autant créer le danger. Il fallait attendre le quart d'heure pour voir le premier tir, une frappe croisée de Pirard qui frôlait le montant. Le portier se montrait ensuite attentif sur une tête de Gregory Fransolet qui prenait la direction de la lucarne. Et au plus fort du pressing soironnais, le Celtic ouvrait la marque contre le cours du jeu, sur un ballon traînant dans la surface (24e, 1-0). Loin de se démobiliser, les Loups tentaient de rétablir l'égalité, mais soit le gardien blegnytois sortait à propos (devant Milon notamment), soit la conclusion faisait défaut. Peu après la demi-heure, bien lancé par Ludo Flausch, Raphael Fischer enrhumait toute la défense et fusillait le dernier rempart adverse d'une balle piquée qui entrait via la barre (32e, 1-1). Loin de relâcher leurs efforts, les Bleus plantaient le clou juste avant le repos. Sur un corner mal négocié par le Celtic, l'AFC partait en contre, et Jenane résistait au retour de deux défenseurs avant d'éliminer le gardien, et d'inscrire son premier but pour les Loups (44e, 1-2).

Les Loups ont montré de belles choses

Le Celtic, probablement piqué au vif, reprenait mieux la seconde période, sans pour autant être très précis dans le dernier geste. Les opportunités stavelotaines se faisaient plus rares. Et au plus fort de sa pression, Mortier égalisait sur un bon centre bien repris de la tête par l'attaquant des Verts (62e, 2-2). Soiron bénéficiait ensuite d'un coup du destin, lorsqu'un centre de Fischer semait la pagaille dans l'arrière-garde du Celtic, et poussait un défenseur à dégager dans ses propres filets (67e, 2-3). Ce but, contre le cours du jeu, réveillait Mortier. Une frappe croisée et déviée était détournée par Spéder. L'avertissement ne servait pas, et suite à un moment d'apathie défensive, l'ailier des Verts remettait les compteurs à égalité d'une frappe enroulée au premier poteau (77e, 3-3). Mortier était tout proche de prendre l'avance sur un obus venant des pieds d'un de ses médians, mais le gardien soironais parvenait à claquer la frappe sur sa barre. Débordés, les Loups craquaient encore dans le final, lorsque Chiboub avait un réflexe de volleyeur dans la surface de réparation. L'arbitre n'avait d'autre choix que de siffler un penalty, converti proprement en prenant le gardien à contre-pied (82e, 4-3). Mais alors qu'ils se dirigeaient vers une défaite, les Loups pouvaient compter sur Andrysiak, dont la frappe déviée était claquée sur la barre par le gardien. Lecarte suivait bien et rétablissait l'égalité sur le fil (90e, 4-4)!

Le match ne méritait pas de perdant, et n'en a pas eu. Chaque équipe a eu sa mi-temps, et le score final est donc logique. Les Loups ont tenu tête à une bonne équipe de D2, et peuvent raisonnablement espérer une saison plus simple que la dernière au vu du jeu proposé. 

Commentaires