Amateur Football Club de Soiron : site officiel du club de foot de Pepinster - footeo

AFC Stavelot - RC Fièsse Stavelot

17 février 2016 - 00:35

Après une défaite logique face au leader du RCF, l'AFC abordait le derby avec la volonté d'inverser la tendance et de ne pas abandonner la totalité des points à leurs colocataires. Renotte poursuivait pour ce faire l'aventure dans le but des Bleus.

Pourtant la première erreur se payait absolument cash dans les rangs des visités. Turhan manquait totalement son intervention dans la surface de réparation et crochetait l'avant adverse. Jérôme Gillet crucifiait d'entrée les Loups des 11 mètres (4e, 0-1). Contraints de réagir, les locaux ne parvenaient pas à développer leur jeu et se montraient brouillons, procédant par de longues balles inutiles. A la suite d'un coup franc bêtement concédé sur le flanc droit, l'AFC se faisait surprendre par un marquage déficient qui permettait une reprise de l'attaquant pour doubler l'avance des visiteurs (36e, 0-2). 

Le repos tendait à calmer les ardeurs des Vétérans, laissant l'AFC revenir dans le match et se créer de nombreuses opportunités, mais sans jamais réellement inquiéter le gardien visiteur. Peu après l'heure de jeu, Sthynes redonnait du courage aux Loups en réduisant le score après une belle action de Tatton conclue du point de penalty (67e, 1-2). Mais ce qui devait être un déclic allait s'avérer une ancre car le match sombrait à nouveau dans la médiocrité. Et à ce petit jeu, le RC Fièsse se montrait le plus adroit en profitant d'un dégagement loupé de l'arrière garde des Bleus. Gillet était à nouveau esseulé pour aligner tranquillement Renotte et tuer tout suspense (87e, 1-3). Réveillés, les Loups butaient ensuite sur le portier visiteur, qui sortait d'abord de sa lucarne une frappe terrible de Lecarte, avant de s'interposer spectaculairement sur une reprise de la tête de Chiboub. Le score ne bougeait plus.

On se montrait évidemment déçus du côté des visités après la catastrophique série de résultats (1pt sur 21) : "Le score d'aujourd'hui est logique, car on a besoin de trop d'occasions pour en mettre une" déplorait Spéder, CQ du club. "Notre adversaire a su profiter de ses temps forts pour marquer, pas nous".

Nul doute que le déplacement à Verviers ce 28 novembre aura des allures de match de la dernière chance.

 

Commentaires